Publié par : alfournet | 21 décembre 2008

VIVRE

Vivre

La vie peut être comparée à une haute montagne, que l’on gravit pas à pas ;

Ce long chemin est parsemé d’embûches, qu’il faut éviter,

Savoir lever les pieds, lorsque la difficulté trop grande est là.

Le sac il faut savoir poser, reprendre des forces, réfléchir, avant de repartir d’un bon pied.

De la naissance à l’adolescence, nos pas sont guidés,

Car, les parents veillent sur leurs descendances, et leur tracent le chemin.

A l’école, au collège, au lycée ainsi qu’à l’université, il y a

De nombreuses difficultés, qu’il faut savoir négocier ;

Les bons conseils sont donc à écouter.

Dans la vie de couple, il y a aussi parfois quelques difficultés,

Les résoudre n’est pas une énormité.

Certains chemins tortueux ont des bifurcations, et demandent de la réflexion,

Ne pas se laisser entraîné, si l’on veut arriver serein au sommet.

La vie professionnelle n’est, pas simple non plus,

C’est là un sujet que, je ne veux pas aborder.

Le chemin de la vie est ainsi fait ;

Il y a aussi de bons côtés, en profiter, ne pas les louper ;

Profiter de la vie, et bien la croquer.

Tout n’est pas noir, au contraire, il faut savoir se satisfaire,

Se satisfaire des bons moments, de chaque instant,

Mordre dedans à pleines dents.

Lorsque l’on arrive au sommet, souvent l’heure de la retraite a sonné.

Sur l’autre versant, le chemin du retour, la pente est longue et douce,

Pour ceux qui ont fait la montée sans s’égarer, ni trop se fatiguer.

Pour ceux qui ont pris des raccourcis, à cause des soucis de la vie,

Ceux dont maintenant, on peut dire, que je fais parti ;

La pente est très souvent raide, et il faut savoir, Freiner des deux pieds,

Pour ne pas se laisser glissé.

Glisser dans l’infini, qui est, la fin de la vie.

Espoir, il faut savoir garder,

Moral le plus longtemps, il faut conserver,

Pour ne pas tomber, et ne plus pouvoir se relever.

Non ! Je ne suis pas prêt.

Pas prêt de tomber dans ce trou noir, le trou du désespoir,

Même si la vie me fait, des misères, je ne suis pas prêt de me laisser faire.

Oui ! Je vais la croquer à pleines  dents, j’irai de l’avant,

Pour pouvoir la savourer encore longtemps,

Cette putain de vie, qui m’a donné cette saloperie ;

Mais je veux :

Vivre ;

Vivre tous les instants,

Vivre amoureusement,

Vivre passionnément,

Vivre profondément


Vivre,

Tout simplement !


Alain


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :