Publié par : alfournet | 7 avril 2010

Communiqué 4

 
 
06/04/2010 – communiqué n°4 – 3ème étape

Une étape qui demande de grosses qualités de moral.

Etape 3 : Jebel El Otfal – Taourirt Mouchanne – 40 Km

L’étape du jour est réputée roulante. Enfin, c’est ce qui ressort de l’analyse du road-book pour la plupart des coureurs du 25ème Sultan Marathon des Sables.
Certains, en se rendant sur la ligne de départ se lancent même à plaisanter : « Après les dénivelés d’hier, même avec 5 km de plus aujourd’hui, peut-être allons nous pouvoir dérouler un peu… »
Une ambiance bonne enfant qui s’affirme encore alors que les concurrents s’alignent pour former, selon la tradition, le numéro de l’épreuve pour un cliché commémoratif pris d’hélicoptère.

Dans la poussière, une longue procession émaillée de drapeaux.

Ainsi cette année, le patchwork multicolore formé par les 986 compétiteurs encore en course qui lèvent les bras vers le ciel donne à la course une atmosphère de kermesse.
A huit heures trente, chacun s’élance à son rythme à travers les 9, 6 km de plaine qui les séparent du col permettant de franchir le Jebel Rich Chquiref.
La course prend vite des allures d’immense procession, formant une file interminable, comme une sorte de croisade à la destination improbable, impression renforcée par les nombreux drapeaux flottants au vent qui émaillent la procession.
Juste après le groupe des premiers, partis comme toujours à un train d’enfer, les foulées par milliers soulèvent une poussière blanche dans laquelle baignent intégralement les concurrents.
Certains, les optimistes du matin en particulier, à force de ne pas voir arriver la passe tout au bout de ce qui semble une immensité, se rendent compte, avec la chaleur qui monte, que cette étape ne sera sans doute pas si facile que cela.

La tenante du titre, Touda Didi (D3-MAR), abandonne.

Le CP 1 (km 12,8) est déjà rejoint dans la douleur par de nombreux coureurs.
Dont Touda Didi (D3-MAR), vainqueur l’an passé en catégorie féminine qui peine déjà à suivre la foulée de sa concurrente directe, en tête au classement général ; l’espagnole Monica Viladomiu Aguilera (D 1020-ESP) sur laquelle elle a déjà, à ce point, plus de 10 mn de retard. Déshydratée, les médecins la prennent en charge et malheureusement, l’icône marocaine du Sultan Marathon des Sables abandonne. Sans doute n’a-t-elle pas récupérée des efforts énormes qu’elle a dû fournir hier pour tenter de contenir, sans succès, la pression de sa rivale espagnole.
Devant, l’américain Michael Wardian (D 698-USA) tente de suivre dès le début de la journée le rythme imposé par les deux jordaniens Salameh Al Aqra (D 391 -JOR)  et  Mohammad Alswaiti (D 390- JOR) alors que Mohamad Ahansal (D 1 – MAR) semble attendre en embuscade dans un groupe de poursuivants constitués du reste des 10 meilleurs compétiteurs masculins.
Il n’y aura pas aujourd’hui de difficultés majeures en termes techniques, mais par contre, une accumulation de lignes droites interminables avec une chaleur infernale surtout passée douze heures et l’évaporation du voile nuageux qui tempérait les ardeurs du soleil, qui rappelle qui est le seul maître dans cette région.

Coup de chaleur pour Michael Wardian (D 698-USA)

C’est Mohamad Ahansal (D 1 – MAR) qui s’impose encore aujourd’hui, devant Salameh Al Aqra (D 391 -JOR)  et Jorge Aubeso Martinez (D 989-ESP) étonnant de performance en cette journée alors que l’américain Michael Wardian (D 698-USA) perd aujourd’hui 46’ 29’’ sur le leader,  victime de sa fougue à coller à la tête de course.
Les meilleurs arrivent au bivouac à la mi journée, avec des visages parfois très marqués par l’effort, alors derrière, loin derrière parfois, cette étape prend des allures de véritable calvaire.
Au kilomètre 22,6, sur le lac asséché Ma’der El Kerbir, la chaleur arrive à la fois du ciel, mais aussi d’en dessous, de la réverbération sur le sol d’une blancheur immaculée. Les coureurs cherchent l’air, avec l’impression plus que désagréable de courir dans un véritable four. Et ce n’est pas la forêt clairsemée de calotropis (petits arbres sub-sahariens) qui apporte la moindre once d’ombre.
L’ensemble du parcours du jour est ainsi un véritable bras de fer avec sa propre volonté pour chacun des marathoniens des sables, et seule la vue du Marabout Sidi Ali Bou Moussa, moins de deux kilomètres avant l’arrivée est un signe d’une prochaine libération.

En Sahara, Allah aime le soleil.

En cette fin de journée, marquée par de nombreux abandons, (une trentaine recensés provisoirement en début d’après midi) ceux qui sont rentrés au bivouac tentent au plus vite de récupérer.
Pas de questions sur les lèvres sur la difficulté à prévoir de la prochaine étape, tous savent que c’est la « longue » de 82,2 km.
Les coureurs ne peuvent qu’espérer qu’il ne fera pas aussi chaud durant els deux jours qu’ils ont pour parcourir la distance, mais ils ont compris qu’ici la seule maxime qui vaille pour ce genre de prières, c’est « Inc’h Allah » : « Si Dieu le veut ».
Et visiblement, Dieu, en Sahara, aime le Soleil…

Classement provisoire de l’étape :

1) Mohamad Ahansal (D 1 – MAR): 03h 01’ 05’’
2) Salameh Al Aqra (D 391 -JOR) : 03h 02’ 16’’
3) Jorge Aubeso Martinez (D 989-ESP) : 03h 09’ 48’’

Classement général provisoire :

1) Mohamad Ahansal (D 1 – MAR): 08h 01’ 19’’
2) Salameh Al Aqra (D 391 -JOR) : 08h 23’ 48’’
3) Jorge Aubeso Martinez (D 989-ESP) : 08h 37’ 12’’

Classement féminin provisoire de l’étape :

1) Monica Viladomiu Aguilera (D 1020-ESP) : 04h 18’ 47’’
2) Jolanda Linshooten (D 90-NDL) : 04h 33’ 51’’
3) Jennifer Salter (D 936 – GBR) : 04h 36’ 11’’

Classement général provisoire féminin :
1) Monica Viladomiu Aguilera (D 1020-ESP) : 11h 17’ 32’’
2) Jolanda Linshooten (D 90-NDL) : 11h 50’ 04’’
3) Jennifer Salter (D 936 – GBR) : 12h 42’ 36’’

 

Bonsoir,
 
Nous sommes aujourd’hui à la 3éme étapes du MDS
 
Notons les belles performances de Bruno qui arrive à la 77éme places de cette étape et 115éme au Général
 
WIlly qui fait 110éme de l’étape et 138éme au général; Cyril termine lui 132éme de l’étape et136éme au général
 
Thierry lui est classé 563éme de l’étape et  546éme au général
 
Au classement par équipes, la Team Papillon est classée 9éme
 
Bravo a eux 4
 
Amicalement
Alain
 
Classement Etape 3
Rang Nom Prénom Sexe Nationalité Equipe Temps Ecart Moy.
77 365 PANZA Bruno H FRA TEAM PAPILLONS DE CHARCOT 04H53’43 01H52’38 8.17
 
                                                                                 Classement Etape 3
 
Rang Nom Prénom Sexe Nationalité Equipe Temps Ecart Moy.
110 364 BERTHOME Willy H FRA TEAM PAPILLONS DE CHARCOT 05H07’57 02H06’51 7.79
 
Classement Etape 3
Rang Nom Prénom Sexe Nationalité Equipe Temps Ecart Moy.
132 367 PRENEZ Cyril H FRA TEAM PAPILLONS DE CHARCOT

 

Classement Etape 3
Rang Nom Prénom Sexe Nationalité Equipe Temps Ecart Moy.
563 366 CASSEGRAIN Thierry H FRA TEAM PAPILLONS DE CHARCOT 07H28’41 04H26’54 5.35

Source : http://www.darbaroud.com/fr/html/mds/25mds/cp/25mds_cp_4.php

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :