Publié par : alfournet | 12 octobre 2010

Un Espoir de plus

BrainStorm reçoit l’autorisation de commencer des essais cliniques avec des cellules souches adultes chez des patients atteints de SLA
S’appuyant sur près de cinq ans de recherche, BrainStorm est la première société à recevoir l’autorisation du ministère israélien de la Santé pour une thérapie basée sur des cellules souches différenciée en Israël

NEW YORK & Petach Tikvah, Israël, le 11 octobre 2010 (BUSINESS WIRE) – Brainstorm Cell Therapeutics, un leader des technologies des cellules souches adultes, a annoncé aujourd’hui que le Ministère israélien de la Santé (MOH) a autorisé des essais cliniques pour une étude de phase I / II en utilisant la thérapie NurOwn (TM) de cellules souches autologues différenciées chez des patients atteints de sclérose latérale amyotrophique (SLA), souvent appelé maladie de Lou Gehrig. BrainStorm est la première société à recevoir l’autorisation du Ministère de la Santé pour un traitement à base de cellules souches différenciées en Israël.

« L’autorisation du ministère israélien de la santé pour l’essai clinique de notre thérapie NurOwn (TM) est l’une des réalisations les plus importantes de BrainStorm à ce jour», a déclaré Chaim Lebovits, président de BrainStorm. « Nous estimons que les cellules souches différenciées issues de la moelle osseuse du patient lui-même pourraient représenter un nouveau paradigme pour le traitement des patients atteints de SLA et d’autres troubles neurologiques. »

À propos de NurOwn (TM)

NurOwn (TM) est une technologie basée sur des cellules souches mésenchymateuses adultes humaines qui sont présentes dans la moelle osseuse, et sont capables d’auto-renouvellement et de différenciation en de nombreux autres types cellulaires. L’équipe de recherche est l’une des premières à avoir réussi à atteindre la différenciation in vitro de cellules de moelle osseuse adulte (animaux et humains) en cellules astrocytes capables de libérer des facteurs neurotrophiques, y compris le GDNF (glial-derived neurotrophic factor). La capacité à induire la différenciation en cellules de type astrocytaire avec une administration par voie intramusculaire ou intrathécale (ou autre) fait de NurOwn (TM) une technologie très attractive pour le traitement de la SLA et de la maladie de Parkinson, ainsi que la SEP et la lésion de la moelle épinière.


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :