Publié par : alfournet | 4 novembre 2010

Festival des hospitaliers

Eric a réussi à faire de ce Trail un évènement Papillons, avec en plus une marraine de choix, Isabelle, qui avait déjà couru la Parisienne.

« Ce premier festival des Hospitaliers restera dans la mémoire de ceux qui ont eu la chance d’y participer. Pour moi, c’est aussi le premier projet auquel je me suis consacré entièrement . La prise de contact avec la nouvelle organisation du festival, il y a maintenant un an s’est avérée productive puisque nous avons été concrètement impliqués dans le déroulement de ce fabuleux week-end. Fabuleux, par la rencontre avec tous les bénévoles, les curieux qui ont visité le stand papillon, l’épouse d’un malade emporté il y a quelques temps par la SaLopArde, par l’attention et l’écoute de monsieur le maire de Nant.
Fabuleux aussi par la réunion d’une équipe très attachante: Guillaume mon fidèle pote, Malte le courageux qui malgré une cheville en vrac est parvenu jusqu’à l’arrivée, les deux amies Ela et Laurence, impressionnante! Et que dire de Michel! juste que sans lui rien n’aurait pu se faire, notamment la prise de parole lors de la remise d’un trophée papillon à Monsieur le maire de Nant et symboliquement aux organisateurs et bénévoles.

Mais surtout toute cette énergie pour notre marraine Isabelle à qui nous avons tous et toutes pensé dans les moments difficiles et croyez bien qu’ils furent nombreux. Cette implication d’Isabelle a apporté l’élément fondateur de notre engagement à courir. Mille Bisous (des vrais bientôt à Yerres).

Finalement la course restera anecdotique tant nos moments de partage furent bien remplis. Bon d’accord, on se souviendra des 75 kms sous le déluge, la grêle, le vent, la boue, une rivière à traverser (avec de l’eau jusqu’aux genoux), des visites inopportunes dans les ravins, des montées, des descentes puis des montées, puis des descentes, puis….. Bref que du bonheur malgré l’impossibilité d’apprécier le paysage.
Pour conclure, je dirai que l’ empreinte posée au festival des hospitaliers 2010 n’aura de sens que si nous répondons présent en 2011 . CHICHE!! »

Eric

Ce diaporama nécessite JavaScript.


Responses

  1. merci Eric pour ce récit, merci à tous les participants pour faire connaître et reconnaître la SLA.

    LE COMBATTANT RESISTANT DE LA SLA.


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :