Publié par : alfournet | 8 décembre 2010

Interaction entre les stéroïdes androgéniques anabolisants et le signal IGF-1 dans la sclérose latérale amyotrophique ».

 

 

Nous débutons notre présentation des projets de recherche financés à l’issue du second appel à propositions de la Fondation.
Le premier projet rassemble quatre équipes de recherche basées en Italie et en France et il vise à étudier l’« Interaction entre les stéroïdes androgéniques anabolisants et le signal IGF-1 dans la sclérose latérale amyotrophique ».

Le coordinateur de ce projet est le Dr Maria Pennuto, de l’Institut Italien de Technologie de Gênes.

Ce projet bénéficie d’une subvention de 125.000 € sur 3 ans.

Ce projet de recherche est basé sur plusieurs constatations scientifiques faites par la communauté scientifique sur la forme sporadique de la SLA (« sSLA ») :

  • L’équipe du Dr. Pennuto a montré que le muscle joue un rôle important dans le développement de la SLA et dans plusieurs autres maladies neuromusculaires. Plus précisément dans la sSLA, ces travaux de recherche ont permis de démontrer que les cellules musculaires des patients atteints de sSLA possèdent un nombre anormalement élevé de récepteurs aux androgènes, les hormones spécifiques qui détermine les caractéristiques masculines chez l’homme. Il a également été montré qu’une augmentation dans le muscle d’un facteur de croissance appelé IGF-1 (en anglais Insulin-like Growth Factor 1) entraîne une atténuation de l’atrophie musculaire dans la SLA.
  • En parallèle l’observation que le risque de développer une SLA est plus élevé chez les hommes ainsi que chez les athlètes de haut niveau permet d’émettre l’hypothèse qu’un dysfonctionnement des androgènes pourrait provoquer l’atrophie musculaire dans la SLA par un mécanisme qui implique le facteur de croissance IGF-1.

Le principal résultat attendu de ce projet est l’identification des androgènes et de leurs récepteurs comme de nouveaux facteurs de risque pour la forme sporadique de la SLA ouvrant de nouvelles voies de traitement basées sur l’utilisation de médicaments anti-androgènes dans la SLA.

——-

Soutenez la recherche sur la SLA, faites un don à la Fondation Thierry Latran !


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :