Publié par : alfournet | 8 décembre 2010

Message de Thierry Cassegrain

Bonjour à toutes et à tous

La Team Papillons de Charcot était évidemment présente au 20ème Marathon de La Rochelle « Serge Vigot ». C’est l’occasion pour moi, au nom

des associations « Courir pour les Autres 17 » et « Courir pour les Autres 64 » de féliciter M Alain Comte et toute son équipe, sans oublier les

bénévoles,  d’avoir su hisser, le Marathon de La Rochelle au 2ème rang National.

« Serge, ça devait avoir de la « Gueule » de la haut, ce cordon de 9000 coureurs », tu peux être fier de « tes troupes ».

Une occasion supplémentaire de faire connaitre la SLA, le combat des familles touchées par une pathologie qui fait peur.

Les chiffres sont effrayants et dramatiques (source fondation Thierry Latran).

La SLA est considérée comme une maladie rare, en réalité c’est une des maladies du système neuromusculaire les plus fréquentes au monde.
La prévalence de la SLA (nombre de patients à un moment précis dans le temps : 6-8 pour 100 000 personnes) relativement faible comparée à d’autres maladies neurodégénératives est le résultat direct de la courte espérance de vie. Par exemple pour un pays comme la France de plus de 60 millions d’habitants, la prévalence est de 6000 à 8000, ces chiffres sont comparables à ceux de l’Allemagne.

Cependant, cette prévalence relativement faible ne reflète pas son incidence (nombre de personnes qui développent la SLA chaque année). En effet, d’après les études les plus récentes, l’incidence de la SLA est estimée à 2.5/100000  par an et augmente (jusqu’ à 3/100000) dans les pays industrialisés avec un développement démographique caractéristique du 21ème siècle.
Ces chiffres de prévalence (6-8/100 000) et d’incidence (2.5/100 000) par an font que l’incidence de la SLA est comparable avec l’incidence typique de la sclérose en plaque dans la plupart des pays européens. Si l’on reprend l’exemple de  la population française, cela se traduit par un risque de 1 : 700 de mourir de la SLA et par le nombre de 150 000 personnes qui souffriront et mourront de la SLA. La SLA touche plus souvent les hommes que les femmes, l’âge est le plus souvent entre 40 et 60 ans.

Vous avez donc compris que le combat continue et que l’année 2011 sera riche en évènements.

Le soutien et la mise en avant de l’association des Papillons de Charcot et la Fondation Thierry Latran seront nos objectifs principaux.

Mais n’oublions pas que les malades ont besoin dès aujourd’hui, d’une attention particulière au quotidien.

Je vous souhaite de bonnes fêtes de fin d’année.

Thierry Cassegrain, pour « Courir pour les Autres 17 » et la Team Papillons de Charcot.


Responses

  1. Merci beaucoup pour cette info importante
    que je vais mettre sur mon blog.

    Bonne journée et prenez soin de vous

    Jenny


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :