Publié par : alfournet | 10 décembre 2010

Projets 2010 de la Fondation Thierry Latran : le « zebrafish » pour identifier de futurs médicaments

Source : Fondation Thierry Latran

Publié le 09 décembre 2010

Mettre au point des modèles expérimentaux prédictifs qui permettront de découvrir des médicaments actifs chez l’homme est un des défis majeurs de la recherche dans la SLA. L’équipe coordonnée par le Dr Tennore M. Ramesh a soumis à la Fondation un projet de recherche qui se concentre sur le zebrafish, ou poisson zèbre, comme organisme modèle de la SLA.

Le projet s’intitule :

« Utilisation des caractéristiques de phénotypes exprimant précocement la maladie dans un modèle zebrafish de SLA pour que le criblage pharmacologique détecte les petites molécules neuroprotectrices »

Il bénéficie d’une subvention de 30.000 € sur 3 ans.

Tennore M.Ramesh, chercheur en neurologie fondamentale à l’Université de Sheffield, au Royaume Uni, a développé le premier modèle zebrafish de maladie neurodégénérative de l’adulte, présentant une des caractéristiques génétique de la SLA : la présence du gène muté SOD1 qui fait l’objet de nombreuses autres recherches.

C’est un modèle expérimental de recherche idéal car il permet aux chercheurs d’entreprendre des criblages à grande échelle, ce qui est difficile, sinon impossible, avec de plus grands modèles vertébrés tels que des souris.

Il est en effet essentiel pour toutes les recherches de nouveaux traitements de disposer de modèles vivants « prototypes » des maladies afin de tester de grands nombre de composants chimiques ou biologiques qui sont autant de possibles futurs médicaments. Ces tests à grand échelle sont appelés criblage et permettent d’identifier des composants intéressants pour lesquels la recherche sera poursuivie chez l’homme malade au cours des essais cliniques.

Ces organismes modèles sont donc spécialement conçus pour la recherche et ils doivent présenter des caractéristiques très précises et notamment reproduire la maladie observée chez l’homme le plus fidèlement possible, de manière à ce que les tests effectués soient prédictifs pour la suite de la recherche chez l’homme.

ALS, MND, Amyotrophic Lateral Sclerosis, Motor Neurone Disease,  Research Project, Research, Project, Fondation Thierry Latran, Thierry  Latran, SLA, Maladie de Charcot, Lou Gehrig's Disease, MND, Motor neuron  diseaseLe témoignage de Tennore M.Ramesh sur l’apport de la Fondation Thierry Latran pour un tel projet de recherche :

« Les fondations caritatives comme la Fondation Thierry Latran sont les principaux bailleurs de fond et le seul espoir de construire une équipe de scientifiques et d’agences gouvernementales unies pour apporter le support décisif dans le développement d’une thérapie pour les maladies du motoneurone. Je peux témoigner que les soutiens financiers apportés par les donneurs à des fondations comme la Fondation Thierry Latran sont le lien essentiel et vital pour permettre à la recherche sur la SLA de progresser et aboutir à la découverte d’un traitement pour ralentir, stopper voire inverser le cours de la maladie chez les patients atteints. »

——-

Soutenez la recherche sur la SLA, faites un don à la Fondation Thierry Latran !


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :