Publié par : alfournet | 18 décembre 2010

Projet 2010 de la Fondation Thierry Latran : des cellules souches pour la recherche et le traitement

Projet 2010 de la Fondation Thierry Latran : des cellules souches pour la recherche et le traitement.

Publié le 17 décembre 2010

ALS, MND, Amyotrophic Lateral Sclerosis, Motor Neurone Disease,  Research Project, Research, Project, Fondation Thierry Latran, Thierry  Latran, SLA, Maladie de Charcot, Lou Gehrig's Disease, MND, Motor neuron  disease« Motoneurones humains dérivés de cellules souches pluripotentes induites : une nouvelle approche d’étude et de traitement de la SLA sporadique » est le quatrième projet soutenu par la Fondation Thierry Latran en 2010.

Ce projet de recherche est piloté par Delphine Bohl (voir notre article « 1000 chercheurs parlent d’avenir« ), spécialiste de la biologie des cellules souches à l’Institut Pasteur à Paris, en collaboration avec l’équipe de Roland Pochet de l’Université Libre de Bruxelles qui apportera ses compétences en transplantation de cellules.

Dans de nombreux domaines de la médecine, les cellules souches, qui sont les cellules qui « donnent naissance » à tous les types cellulaires de l’organisme, font l’objet de projets de recherche à la fois pour comprendre les maladies et pour concevoir de nouvelles approches de traitement.

La recherche sur la SLA s’inscrit dans cette tendance avec pour buts de mieux connaître les mécanismes qui altèrent les motoneurones au cours de l’évolution de la maladie et aussi mettre au point des approches de médecine régénératrice, c’est à dire de remplacer les motoneurones lésés par de nouveaux motoneurones en parfait état de marche, reconstitués à partir de cellules souches.

Mais où trouver ces fameuses cellules souches ? Elles sont bien sûr présentes chez l’embryon, en effet à ce stade précoce de la vie quelques cellules vont être à l’origine de toutes les cellules de l’organisme adulte (muscles, peau, neurones…). On les retrouve en faible quantité dans l’organisme adulte également.

Récemment, une technique de laboratoire a permis de ramener des cellules adultes au stade de cellule souche, c’est la reprogrammation cellulaire qui consiste à modifier le code génétique d’une cellule adulte pour lui donner les caractéristiques d’une cellule souche.

C’est cette technique que Delphine Bohl et son équipe utiliseront pour préparer des cellules souches de type iPS (ou « cellules souches pluripotentes induites ») à partir de cellules adultes de la peau appelées « fibroblastes ».

ALS, MND, Amyotrophic Lateral Sclerosis, Motor Neurone Disease,  Research Project, Research, Project, Fondation Thierry Latran, Thierry  Latran, SLA, Maladie de Charcot, Lou Gehrig's Disease, MND, Motor neuron  disease

En reprogrammant ainsi des fibroblastes prélevés chez des malades atteints de SLA en cellules iPS, il sera possible de produire des motoneurones adultes qui feront l’objet d’études détaillées pour mieux comprendre la maladie, en les comparant à des motoneurones produits à partir de personnes non malades notamment.

L’utilisation thérapeutique de précurseurs de motoneurones ainsi produits sera également abordée dans des études pré-cliniques qui pourront servir de référence pour de futurs essais cliniques chez l’homme.

——

ALS, MND, Amyotrophic Lateral Sclerosis, Motor Neurone Disease,  Research Project, Research, Project, Fondation Thierry Latran, Thierry  Latran, SLA, Maladie de Charcot, Lou Gehrig's Disease, MND, Motor neuron  disease« La sclérose latérale amyotrophique est une maladie terrible pour laquelle il n’existe aujourd’hui aucun traitement curatif. La recherche doit s’intensifier pour trouver les moyens de diagnostiquer plus rapidement la maladie et pour définir des traitements. Trop peu de laboratoires européens s’intéressent aujourd’hui à cette pathologie et ceci faute de moyens pour recruter ou tout simplement mettre en œuvre les expériences à réaliser. La fondation Thierry Latran aide ces équipes de recherche dans leurs travaux afin d’intensifier la recherche. Ce soutien est essentiel et fondamental pour que l’espoir de trouver un traitement existe dans l’avenir. »

——-

Soutenez la recherche sur la SLA, faites un don à la Fondation Thierry Latran !

 


Responses

  1. pourquoi celles-ci ne conviennent pas ?
    http://neurology.emory.edu/ALS/Stem%20Cell.html
    Stéphane ,malade de la SLA depuis juillet 2008

  2. ???


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :